Flash news
Accueil » Tests & Comparatifs » Retro-test du Nokia N9

Retro-test du Nokia N9

Note de Marco – Top For Phone : cet article est une contribution d’un lecteur (Sébastien, que vous pouvez retrouver sur son Twitter @sebaastr) que je remercie vivement pour sa participation. N’hésitez pas à réagir sur ce retro-test ici-même en lui posant vos questions et/ou en postant simplement vos remarques, vos propres expériences, etc.

———-———-———-———-———-

Jamais je n’aurai autant attendu ni espéré d’un téléphone.
A la mi-2011, alors que chacun commençait à prendre conscience que Nokia prenait l’eau (à comparer avec la plateforme en feu de M. Elop), que l’OS (Operating System en anglais) Symbian, malgré les promesses de MAJ, ne tenait plus la route face à iOS et Android, une rumeur persistante quant à la sortie d’un téléphone Nokia hors norme tenait les aficionados en haleine.

On nous promettait un téléphone avec un nouvel OS très novateur, une belle qualité de construction (la norme toutefois chez Nokia) et un design à l’avenant.
Les espoirs fous de voir Nokia de nouveau au sommet ont tout de suite été démontés par l’annonce que ce téléphone serait unique (ndlr : comprenez un « one shot » sans suite), et son OS (Meego Harmattan)… abandonné.

Mais cela ne m’a pas arrêté, les premières photos en “fuite” m’avait définitivement mis l’eau à la bouche… il me le fallait ce Nokia N9.
Après l’achat éclair d’une version 16Go en Suisse lors d’un déplacement professionne, je me suis rabattu sur une version 64Go payée au prix fort (649€) !
Mais ce n’est pas grave, il était enfin là dans sa version noire.
Rien que le déballage a été un grand moment : ma femme m’a parlé d’un gosse déballant son jouet tant attendu. Yeux écarquillés et langue pendante :-)

1. Design : fabula-design
Lisse comme un galet, très bien fini avec sa coque en polycarbonate et surtout un écran affleurant aux bords de la coque : la classe à l’état  pur : le « fabula » design.

Après avoir vérifié qu’il s’agissait bien d’une version « made in Finland » j’y ai rapidement inséré ma carte sim (format micro, le 2ème téléphone à utiliser ce format après l’iPhone 4) : là encore, le petit clapet d’accès au port mini usb et celui à la carte SIM sont inédits.
Les ajustements sont parfaits, aucun craquement à l’utilisation.

Toutefois un légère déception avec la qualité des boutons latéraux (bouton son +/- et bouton déverrouillage), imitation de chrome pur plastique sonnant creux… et aussi la plaque imitation alu entourant l’objectif photo qui se raye facilement.

2. Spécifications : moyennes
Aujourd’hui les spécifications techniques font sourire : point d’écran Full HD (ni de processeur double cœur). Mais un ensemble cohérent et adapté à l’OS : Meego.

Le processeur est un vieux Texas instrument OMAP 3630 cadencé à 1Ghz, la RAM est tout de même de 1Go… pas mal pour un téléphone de 2 ans bientôt :-)

L’appareil photo dispose d’un optique Carl Zeiss (une habitude chez Nokia) et d’un capteur 8MP avec autofocus et double flash LED.

A ce propos, la qualité des photos est moyenne. Nokia n’a clairement pas mis l’accent sur cet aspect. On va dire que c’est honnête en pleine luminosité.
En tout cas rien à voir avec un N8 ou un 808PV (ndlr : voir le test du Nokia Lumia 808 PureView).
J’ai pu prendre quelques clichés sympathiques toutefois.

3. Ecran/Son : impressionnant
Même s’il n’est pas full HD (480 x 854 pixels, 251 ppi de densite) , cet écran m’impressionne toujours surtout par ses contrastes et par conséquent aussi, sa facilité de lecture en extérieur même en plein soleil (il est polarisé et Gorilla Glass).
Je crois aussi que les normes choisies pour les couleurs et icônes y sont pour quelque chose. C’est lisible, même si quelques esprits chagrins y ont vu une ressemblance avec la charte graphique de chez Apple (sic !)

Le son est de bonne qualité, mais rien d’exceptionnel avec son haut parleur bizarrement placé sur la tranche inférieure du mobile . Avec un bon casque par contre rien à dire, peu ou pas de saturation même en poussant les “watts”.

4. Performances : bonnes malgré quelques lenteurs
La fluidité est remarquable, même si les transitions entre le flux des infos (le HUB) et une application peuvent s’avérer longues parfois.
Toutefois je lui pardonne cela vu son grand âge.
Les applications s’ouvrent assez vite. Le fix du GPS est rapide avec Nokia Cartes par exemple.
A l’allumage par contre c’est trrrès long :-(

5. Système d’exploitation : le pied !
Oui le pied je pèse mes mots. L’apprentissage se fait en 15mns.
Le fameux Swipe (et non swYpe pour le non moins fameux clavier) est véritablement addictif (difficile de repasser sur un autre OS après !).
Il n’y a que trois panneaux ( le Hub avec le fil twitter, Fb + un centre de notification , les applications et paramétrage et enfin le centre multitâche ) et on passe  de l’un à l’autre par un swipe de droite à gauche ou le contraire.

Une application ouverte ? Un swipe à gauche et elle passe dans l’écran “multitask” , ou on la ferme par un swipe de haut en bas… magique ! Pas besoin du moins bouton (retour ou autre).

Le Hub des infos twitter, Facebook (on peut ajouter d’autres comptes ) et les notifications.
A noter, la météo « Meecast » en haut à droite.
On ne le voit pas ici mais, les notifications SMS, emails, appels s’affichent en haut. 

 

 

 
Les applications diverses plus les paramétrages. Le deuxième panneau du N9 donc.

 

 

 

 
Enfin, l’écran multitâches est très efficace.
On peut faire un “pincer” (pinch to zoom en anglais) pour afficher plus de 4 vignettes comme ici.

 

 

 

Enfin, impossible de  passer sous silence l’incroyable écran de veille que l’on peut personnaliser à volonté (en natif et aussi avec l’application Billboard)… tout ça sans mettre à mal la batterie !
Dans l’ordre : l’heure , notifications pour Google talk , Twitter, email , message vocal.
Le reste (batterie ..) est suffisant explicite :) avec en plus la météo.

 

 

6. Applications : le vide -presque- sidéral
Le store du N9 n’est pas bien garni, c’est le moins que l’on puisse dire. Peu de Hits (ha si Angry Birds tout de même ) , l’OS ayant été abandonné très tôt, les programmeurs ne se sont pas jetés sur ce dernier. Dommage.
On trouve quand même quelques classiques comme Youtube , le JDG… et un très bon Meecast (serveur weather channel)  pour la météo qui s’intègre en plus sur l’écran de veille.
Par contre il y a beaucoup de petites applications qui tirent profit des possibilités du N9 : SMS tone+ avec des rappels sonores d’évènements manqués, Easy Answer qui permet de prendre un appel sans faire de décrocher (utilise le capteur de proximité ).
Bonne nouvelle toutefois : Google talk et Skype sont intégré en natif… et ça c’est royal.

7. Autonomie : Pas mal sans plus
Je tiens pour ma part presque deux jours sans l’éteindre la nuit. Les emails synchronisés toutes les 5mns, Twitter en continu, 2 heures d’appels et une trentaine de SMS.
Mais attention, je suis en Edge (2G) à l’extérieur et en WiFi chez moi . Je le bascule rarement en mode dual (2G/3G en automatique) car je n’en ai pas l’utilité.
A noter : la batterie n’est pas amovible.

Conclusion  : 18 mois après , qu’en est il ?
Un an et demie après, je suis toujours autant amoureux de cette exception dans le monde des mobiles.
Pas le plus performant, mais assurément le plus attachant. On n’en voit pas partout (quoique souvent confondu avec le Nokia Lumia 800 et pour cause), et il est en passe de devenir un collector. Regardez sur le net à combien se négocie une version 64Go ;) .
Cet OS très jeune, très stable (1 reboot suite à plantage en 18mois)  dès le début n’a eu que deux ou trois mises à jour (la dernière PR1.3) . C’est assez remarquable, et cela nourrit surtout beaucoup de regrets.
Nokia a choisi une autre voie avec Windows Phone. Je respecte ce choix, même si je ne peux m’empêcher de penser que le constructeur aurait pu tenter quelque chose d’original avec cet OS bien à lui.
Pour ceux qui seraient intéressés par ce mobile sortant de l’ordinaire, il reste encore quelques exemplaires à prix raisonnable (le 16Go) sur un célèbre site d’enchère.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

10 commentaires

  1. Merci à Sebastien pour ce test rétro.
    J’avais pas mal hésité à prendre le N900 en 2009, prédecesseur du N9 avec un clavier physique en slide et fonctionnant sous Maemo ancêtre de Meego, mais je n’avais pas trop le budget et à l’époque je fonctionnais au subventionnement, or ce mobile n’était proposé par aucun opérateur. De plus, j’ai tout de même préféré le mécanisme d’ouverture du clavier du N97 Mini et le fait d’apprendre que ce serait lui aussi un one shot.
    Puis, en 2011 vint l’espoir : Meego, le N9 qui serait décliné avec un clavier physique au système d’ouverture identique au n97 mini : le N950. Là encore double déception : Meego abandonné et N950 réservé aux développeurs, fin de l’aventure pour moi.

  2. Merci à toi Xavier.
    Ah oui moi aussi j’ai rêvé du N950 …. vu le prix auquel se négocie la bête aujourd’hui (environ 1500 euros !! sur ebay) , faut oublier.

    Tout cela ressemble quand même à un formidable gâchis !

    A+
    seb

  3. Excellent test du précieux, on en redemande, merci sebaast de nous faire revivre de bons moments, ça me conforte sur mes N9 que j’ai acheté…nul regret. ^^

  4. @Marco .et hommage à Iryus ci dessus , le magicien du N9 :) que de bidouilles pour rendre notre précieux encore plus attractif !

  5. Très bon test j’aimerai savoir si sa vaut le cout d’acheter un versions 64GB pour 250€ d’après se qu’ils disent s’est un neuf ? Je vous laisse voire par vous même :
    http://www.priceminister.com/offer?action=desc&aid=626013782&productid=126662034
    Merci d’avance.

  6. Bonjour @yb

    attention avec ce web marchand. les produits sont souvent hors stock. et il s’agit d’un 16go non pas un 64.
    Je te conseille ebay et les vendeurs allemands , plus fiables..on le trouve à 229 euros

    A+
    Sebastien

  7. Salut j’ai le N9 en version 64 GO vraiment en dépit de ces défauts reconnaissons que c’est une exception dans le monde des mobiles. J’aimerais que les développeurs pour la petite communauté restantes nous fassent plaisir de manière à étoffer l’Open Repos

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>