Flash news
Accueil » Actualités » France 2 enquête sur les téléphones mobiles

France 2 enquête sur les téléphones mobiles

1france-2,M115769

 

Ce mardi 4 novembre, l’émission Cash Investigation sur France 2 enquêtera sur les secrets inavouables de nos téléphones portables.

1cashoriginal.74814

Une équipe de France 2 a donc enquêté sur les conditions de fabrication de cet appareil faisant partie de notre quotidien, produit de très grande consommation : 1,8 milliard d’exemplaires vendus chaque année à travers le monde.

Ce marché rapporte des sommes gigantesques aux entreprises du secteur.

1fairphone

En Chine, une caméra cachée filme les conditions de travail des salariés d’un des plus gros sous-traitants de l’industrie du mobile, pour la plupart des enfants.

En République Démocratique du Congo, rencontre avec ceux qui extraient le tental (un minerai qui entre dans la composition des téléphones), parfois pour le compte des rebelles armés…

Cash Investigation, mardi 4 novembre 2014 à 20h50 sur France 2.

Source : Ciné Télé Revue.

A propos de Alex pour Top For Phone

Je suis passionné par les téléphones mobiles et d'ailleurs, je les collectionne! Mon second hobby : les voitures miniatures.

16 commentaires

  1. Supers reportage a regardé en reeplay si vous ne l’avez pas vue

  2. Je confirme, l’émission vient tout juste se terminer. Je l’ai vu du début jusqu’à la fin. Très, très bon documentaire. À revoir absolument, pour ceux qui ont loupé l’émission.

  3. Les choses nous sont cachées. Aucun responsable ne veut répondre.
    Au MWC de Barcelone, la journaliste a interpellé le patron français de Samsung après leur show.
    Vous, TFP et les concurrents mais néanmoins collègues Axel et autres, avez-vous été financés par Samsung pour cette occasion ?
    Avez-vous été témoin ou avez-vous subi des refus d’interviews sur des sujets « tabous » ?

    • Combien de fois vais-je entendre cette question « avez-vous été rincés ? ».
      Non, chez Top For Phone, on a jamais été rinces… on laisse ça aux autres.

      • Bonsoir Marco,
        Non, ce n’était pas mon propos. Dans le reportage, au MWC la journaliste n’a trouvé qu’un seul journaliste qui a payé lui-même son voyage. Mais après relecture de mon post, oui, j’ai sans doute été malhabile et j’espère que tu ne m’en voudras pas.
        Je pense que tu as suffisamment dit les choses clairement, le bon comme le mauvais, tu sais recommander quand ils sont bons, ou ne pas recommander quand ils ne le sont pas, les produits et ce pour toutes les marques.
        Et je pense que si tu étais « rincé », T4P n’aurait pas publié ce reportage, 3 jours avant sa diffusion, pour nous permettre de justement en avoir connaissance et ainsi être au courant des pratiques dans ce monde de la téléphonie.
        Je voulais simplement savoir si toi-même ou d’autres journalistes de ta connaissance avez été témoins de cette mauvaise fois des constructeurs sur certains sujets.
        Et justement ce sujet est publié pour qu’on en débatte, et parfois il nous arrive à tous d’être maladroit. Encore une fois pardon pour ma maladresse.

        • Salut.

          Je suis un peu étonné du « MWC la journaliste n’a trouvé qu’un seul journaliste qui a payé lui-même son voyage » car, ce journaliste, ça devait être nous du coup…
          Ou bien encore ceux de LesMobiles, ou ceux de Frandroid, etc.

          Soyons sérieux, je pense que les marques et même l’organisateur du MWC a autre chose à faire que de rincer (billet d’avion, hôtel, etc.) les journalistes.
          Je ne dis pas que ça n’arrive pas, mais à de rares exceptions, qui sont sans doutes ceux des grands média… donc les chaînes de TV comme France 2…

          Oui, nous avions publié (via Alex toujours au fait de l’actualité) l’annonce de ce reportage… en espérant qu’il soit posé et moins tourné vers le sensationnel.
          Mais voilà, Cash Investigation ne porte pas son nom parce qu’ils sont « cash » (synonyme de « franc ») mais parce qu’ils aiment faire des téléspectateur (rien qu’à voir le tweet de la présentatrice qui se glorifie d’avoir fait 3.2M de téléspectateur prouve la chose). Cash, c’est pour « je fais du téléspectateur » pour que la chaîne vende des pages de pub et que ma maison de prod paye bien son journaliste (qui est parfois le patron de la boîte de prod)…

          Alors oui, on imagine bien que les marques ne sont pas toutes cleans.
          Mais non, à notre échelle (celle de blogueur-testeur) ont est pas au courant de tout ce qui se passe au niveau « chaîne de production/fabrication »… ni les marques elles-mêmes qui passent par des fournisseurs.

          Le reportage pousse principalement à l’indignation du spectateur avec des techniques scandaleuses visant à braquer les interviewés et donc les faire passer pour des méchants-vilains-pas-beaux (et les marques qu’ils représentent avec).

          Alors oui, le travail dans les usines des enfants est scandaleux (oui !), mais à priori, seul 1 prestataire est mis en cause.
          Alors oui, le travail dans des mines, avec 0 condition de sécurité est lamentable (oui !)… mais on parle là aussi d’une mine.

          Et voilà que la production de Cash Investigation en fait une généralité, s’invite à des événements où ils ne sont pas conviés, agressent verbalement (et avec une caméra contre ta tête, je peux te dire qu’il y a surement une raison de s’énerver) des PDG, DG, membres du parlement européen…

          Comme si toi tu pouvais t’étonner qu’un gars s’énerve si tu le film à 5cm de son oeil, avec ton téléphone, dans le métro blindé, en lui demandant de te répondre sur le fait de savoir où a été fabriqué son pantalon… Une situation absurde.

          Cash Investigation tombe pour moi encore une fois dans le sensationnel.
          En prenant 2 cas (concret, je ne réfute pas le fond) de mauvaises conditions de travail, et tâchent de noircir à l’extrême le trait.

          Le journalisme d’Investigation, ça consiste effectivement à déterrer des cadavres enterrés dans le jardin, mais à mettre le tout en avant de manière objective, sans parti pris, et de proposer éventuellement des solutions.

          Parce que crier à tout va pendant près de 2h sur un sujet qui aurait pu être traité en 15mn, tout en n’apportant rien de neuf au débat (d’ailleurs, il n’y en a même pas) c’est inutile au possible.

          Voilà, j’ai un avis bien tranché, sur une production/rédaction/journaliste qui pour moi n’apportent rien… et le côté sensationnel qui ne sert à rien sauf à indigner pendant 5mn, et au final ne déclencher aucune action réelle car le problème ne peut pas reposer sur 2 cas cités à l’arrache dans une vidéo.

          En espérant que cela puisse te donner une idée de ce que j’appelle l’objectivité, terme que j’utilise régulièrement dans mes vidéos. Et sur ce que je pense de ce « journalisme ».

          A bientôt,
          Marco – Top For Phone

          • Salut Marco,
            Oui tu as raison bien sûr.
            Mais tu sais de ma position je suis on ne peut pas dire naïf non plus, mais crédule.
            On est innocent, on a effectivement tendance à croire ce qu’ils disent, et effectivement c’est vrai c’est à l’arrache.
            Mais il n’empêche, ils ne communiquent pas non plus, ils ne prennent pas leur droit de réponse.
            Et effectivement, de solutions il n’y en a pas de miracle non plus.
            Et oui, moi-même je ne prendrai pas le FairPhone, car pas assez performant.
            Par contre, je le prendrai sûrement l’an prochain pour mon fils, quitte à lui acheter un phone adapté à son âge, c’est bien suffisant pour un enfant de 11 ans au collège, ça le fera aussi bien qu’un Slide ou un Desire 510 par exemple.
            Merci de ta réponse franche Marco.
            Et justement c’est bien d’en débattre, vous autres journalistes, vous êtes au plus près de « l’action » pour nous faire connaître les choses.
            Cordialement.

          • Merci pour commentaire, je vois qu’on arrive à se comprendre, et ça, ça fait plaisir.
            Le débat est intéressant, quand il est intelligemment étayé des 2 côtés, et c’est le cas ici.

            A bientôt,
            Marco

          • Peut-être que si beaucoup prenaient ce FairPhone pour des besoins moindres comme pour leurs enfants par exemple, ça les ferait grandir, ils pourraient ainsi faire plus peformant, et ça obligerait les autres à s’aligner.
            Mais bien sûr ça ne se fera pas en un jour.
            Est-ce que c’est utopique ou naïf de penser ça ?

          • Je me réponds à moi-même.
            Mon bon fonds a envie de dire non, mais la réalité de la vie démontre que nous ne sommes pas dans le monde des bisounours…

  4. Ce qui m’a choqué le plus, c’est Bill Gates, qui tient un enfant noir dans ses bras pour la photo, et dans la foulée qui tourne le dos à la caméra pour ne pas répondre au journaliste.
    Et aussi le commissaire européen, dont le texte laisse le choix aux lobbies d’acheter ou non les minerais de sang. Dès que la journaliste lui a mis le nez dedans, il a haussé le ton, a mis fin à l’interview,à la limite de l’agression.

  5. Sans oublier le patron de Nokia France, tout sourire sur le code génétique de Nokia, qui lui aussi a changé de ton quand il a eu le nez dedans.

  6. Alex, et le FairPhone dans tout çà ?
    Je sais ce n’est pas un foudre de guerre, mais quand même il peut valoir le coup pour des utilisateurs lambda.
    C’est leur premier, mais qui sait, si ils ont suffisamment de ventes, donc de ressources, ils pourraient monter en gamme, tout en faisant de l’équitable… Si ils sont suffisamment mis en avant.
    Je trouve regrettable d’avoir entendu parler de cette entreprise hollandaise, qui fait de l’équitable, seulement à l’occasion de ce reportage.
    Mais ça, c’est votre job, c’est à vous et c’est votre responsabilité, journalistes, de les faire valoir.
    Avez-vous prévu une présentation ou un test du FairPhone F1 chez T4P ?
    Car après tout, petit à petit on peut faire changer les choses, ils l’ont rappelé en fin du reportage, avec l’exemple des chaussures.

  7. Salut Alex, Marco,
    On est plutôt soft dans le débat sur ce sujet.
    Sur certains sites, il y a déjà plusieurs centaines de commentaires sur un seul post. Le post est un billet qui dénonce les méthodes des journalistes de Fr2, comme tu le fais toi-même Marco, il y a deux camps, ceux qui défendent les journalistes, ceux qui disent que les constructeurs ne sont pas responsables de tout.
    Mais malheureusement, les deux camps argumentent sur les faits, mais ne proposent rien ou peu de concret sur les solutions. Ils se contentent de se f… sur la g…
    Au moins ce reportage a l’intérêt d’avoir déchainé les passions.
    Je rêve maintenant de voir les constructeurs s’allier, l’homme le plus riche du monde en tête, M. GATES, pour financer, par exemple, des ingénieurs pour sécuriser mettre en conformité (oui, mais de quelle législation ?) les mines du RDC : Cheminements de repli en cas d’effondrement, matériaux d’étayage, formation d’une équipe locale au sauvetage, moyens matériels type wagonnets sur rails…
    Ca leur couterait quoi ? Une goutte d’eau au vu des sommes colossales drainées par la téléphonie mobile. On parle de centaines de millions d’euros par an ?

  8. Bonjour,

    Je penche que le « Cash » de « Cash investigation » c’est plutôt parce que ça avoir avec l’argent et son pouvoir.

    Déjà dans le reportage, lorsque la journaliste fait le tour de ses confrères, elle s’étonne que les Samsung soient autant répandus, pourtant c’est le plus gros constructeur mondial loin devant le second ( Apple mis de coté ), donc rien d’étonnant.

    De plus quand elle recense, les journalistes dont le voyage fut payé par Samsung, elle tombe sur un groupe Francophone d’un un seul admet en avoir profiter, mais s’attarde finalement sur un dégustateur de petits fours…

    C’est vrai que cette émission fait dans le sensationnel et joue sur le sentiment de conspiration, cher à c+.
    Mais elle a au moins l’avantage de mettre devant le fait accomplis les différents responsables.

    Mais bon concernant les méthodes d’assemblage rien de nouveau. Quand au responsable ou au consommateur qui jouerait à l’étonné, il ne serait pas crédible. Vu les décennies d’informations sur la manufacture en Chine, que l’on a.
    De même que le trafic(sens non péjoratif) de matière première dans un pays en guerre ou instable, finance la guerre ou les groupes pas très clairs, n’a rien de surprenant. En effet la guerre il faut bien la financer, et la financer avec ce qu’on a…

    Les conditions dans les mines sont pires que dans Germinal. Mais vu les quantités extraites, si une entreprise étrangère venait avec des machines d’extraction modernes, il y aurait une levée de bouclier(momentanée) pour dénoncer le pillage d’un état souverain par une société étrangère, et un massacre de la nature….

    Bref quand un consommateur à les moyens de payer régulièrement 1000€ pour le dernier IPhone, fabriqué par Foxconn, je pense qu’ils auraient les moyens de payer 1500 € pour le même IPhone assemblé par des ouvriers bien traités… Donc sur ce genre de produit il ne s’agit pas d’un problème de prix de vente mais bien un problème de profit maximal. Pour le reste si on achète chinois pour le rapport qualité/prix il ne faut pas être naïf sur les méthodes de fabrication. Hélas pour le consommateur pas beaucoup de possibilités s’hormis arrêter de équiper ou parcourir la planète, menant sa propre enquête sur l’unique produit « équitable ».

    Heureusement les législateurs sont là pour travailler mains dans la mains avec les industriels pour améliorer le monde.

    Vivement la robotisation, que les actionnaires soient finalement les seuls à être payés, mais sans souffrance…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>