Accueil » Tests & Comparatifs » Comparatif du Wiko Ufeel vs Wiko Ufeel Lite : très similaires

Comparatif du Wiko Ufeel vs Wiko Ufeel Lite : très similaires

Une fois encore, Wiko propose une nouvelle gamme de mobile constituée de 2 quasi-jumeaux.
C’est un phénomène auquel nous avions déjà assisté avec des mobiles tels que le Wiko Pulp et le Wiko Pulp Fab (voir le comparatif).

Et bien, Wiko remet le couvert et nous propose de fait un duel fratricide entre le Wiko Ufeel et le Wiko Ufeel Lite.
A tel point qu’il est plus facile et rapide de jouer au jeu des (quelques) différences, que de lister les (très) nombreux points communs.

Les meilleurs prix du Wiko Ufeel :

Les meilleurs prix du Wiko Ufeel Lite :

1. L’esthétique :

Les Ufeel et Ufeel Lite ont sensiblement les mêmes dimensions et le même poids.
Et pour ce qui est des coloris, s’il existe plusieurs versions, elles ont tendance à trouver leurs équivalents de part et d’autre.

La différence fondamentale porte donc ici sur la construction même du mobile.
Car le Ufeel est le seul a être doté d’un châssis en métal, contrairement au Ufeel Lite qui est intégralement construit en plastique.

En outre, seul le Ufeel propose des caches batteries dotés de matériaux originaux (notamment par exemple le cache batterie de la version « Slate » au toucher très doux, similaire à du jean).
Et il semble que seul le Ufeel soit doté d’une vitre traitée anti-rayures/anti-casse.

2. L’image et le son :

Pour le coup, aucune différence, rien… niet…
Ne cherchez donc pas à distinguer les mobiles entre sur ce point précis.

3. Les performances :

Alors, là aussi… rien… ou presque.
Si ce n’est la mémoire vive proposée en quantité différente (3Go pour le Ufeel, contre 2Go pour le Ufeel Lite), rien ne change.

Et cette différence de mémoire ne change au final absolument rien à l’usage, et ne se ressent pas.
Même pour la gestion du multitâches, ou la RAM est essentiel, rien ne transparaît.

A tel point qu’Antutu valorise ces 2 mobiles au même niveau (environ 30.000 points).

4. La connectivité :

Là aussi, aucune différence.
Les 2 mobiles sont bien dotés des mêmes connexions, des mêmes fréquences.

Ce qui est une bonne chose, car le Ufeel (et donc le Ufeel Lite) proposent de la 2G/3G/4G LTE.

Ainsi qu’un emplacement micro SD qui, bonne note, permet d’installer les applications et jeux sur cette extension possible.

5. Le système d’exploitation :

Si on excepte les quelques centaines de Mo supplémentaires pris par le Ufeel, ces 2 mobiles ont le même système d’exploitation, la même surcouche…
A tel point que, mis côte à côte, écran allumé, il est difficile de trouver qui est qui…

6. L’usage :

Il existe bien une différence… qui porte sur le nombre de mégapixels offerts par les capteurs dorsaux.
Car si le Ufeel propose un capteur de 13MP, le Ufeel Lite ne propose qu’un capteur plus modeste de 8MP.

Cependant, là aussi, aucun réel avantage pour le Ufeel.
Car si les photos proposées par ce dernier sont plus grandes (longueur et largeur plus importantes, exprimées en pixels), la qualité est identique.

Là aussi, aucun avantage de l’un sur l’autre à l’usage.

En conclusion :

Aussi étonnant que cela aurait pu paraître lorsqu’il m’a fallu préparer ce comparatif, il apparaît que ces 2 mobiles n’ont aucune différence significative… du moins selon moi.
Car si l’un dispose de plus de mémoire vive et d’un capteur dorsal avec plus de mégapixels, l’usage et le confort sont strictement les mêmes.

Que ce soit le Wiko Ufeel ou le Wiko Ufeel Lite, les 2 mobiles offrent une expérience identique et possèdent les mêmes points forts, et les mêmes points faibles.

A tel point qu’arrivée l’heure du choix, il apparaît difficile de pencher pour l’un plus que pour l’autre.
Même si dans mon fort intérieur, je suis convaincu que le Ufeel Lite reste le meilleur des 2 choix.

Car en effet, exception faite du design et des matériaux légèrement plus « premium » du Ufeel, le Ufeel Lite est tout de même proposé 30€ moins cher, ce qui sur le marché des entrée de gamme, fait toute la différence.
Et donc, si j’étais à titre personnel dans une réflexion d’achat, il est clair que je me laisserai tenté par le Wiko Ufeel Lite…

Reste que Wiko ne l’entend pas de cette oreille et à mis son budget de communication sur le Wiko Ufeel « tout court », qui sera surement plus facile à trouver en magasin.

Galerie photo :

Autres :

Voir le test du Wiko Ufeel.
Voir le test du Wiko Ufeel Lite.

A propos de Marco pour Top For Phone

Passionné de hi-tech, je suis l'Editeur et le Rédacteur en Chef de Top For Phone. Dans le registre des loisirs, j'aime la voiture, la moto... et les jeux vidéo (Xbox et PC).

5 commentaires

  1. Une différence très bizarre, sans doute l’influence du châssis métallique au dos en plastique (U Feel), contre le châssis en plastique au dos en partie métallique (U Feel Lite) :

    U Feel :
    DAS Tête : 0.287 W/kg, Corps : 0.829 W/kg

    U Feel Lite :
    DAS Tête: 0.402 W/kg, Corps: 0.486 W/kg

  2. J’apprécie beaucoup vos vidéos. Par contre, j’en ai marre de votre acharnement au niveau de la répétition « le constructeur dit que Feel est doté d’un écran anti-casse ». Il n’y a absolument aucune information officielle et publique à ce sujet, et je suis certain que les deux appareils ont une vitre tout à fait identique, quel que soit son niveau de protection au choc.

    • Pas la même vitre vu que un est en 2,5D.
      Après les protections c’est vrai que c’est dommage de ne pas indiquer la provenance (vu qu’il en existe de nombreux marques autres de Corning trop souvent mis en avant à tort)

  3. Très bon comparatif comme d’hab.
    Tout est dit.
    Wiko est sur la bonne voie avec ce type design très soigné. Reste plus qu’à monter en gamme de soc tout en proposant un prix agressif.

    Perso j’ai, moi aussi, une préférence pour le UFeel « tout court » ;)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>