Flash news
Accueil » Actualité - Android » Android 4.4 KitKat : Dossier

Android 4.4 KitKat : Dossier

Aujourd’hui, je vous livre un article un peu particulier puisqu’il s’agit d’un dossier consacré à Android 4.4 KitKat qui pourra être mis à jour en fonction des oublis ou des évolutions mais aussi pour ajouter des visuels ou encore des vidéos. Notez donc que la parution originale de ce dossier est intervenue le mardi 5 novembre.

Caller ID : L’avatar de Google+ associé à votre numéro
Android 4.4 : Des exclusivités pour le Nexus 5

 

Précisons d’emblée qu’il ne s’agit pas d’une version majeure d’Android en dépit du changement de nom, ce qui n’avait pas été le cas des versions 4.2.x et 4.3 qui conservent le nom de Jelly Bean. De plus, le nom originel de cette version devait être Key Lime Pie, une tarte au citron vert (lime), mais les responsables de Google ont, semble-t-il, trouvé que ce plat était un peu trop méconnu de part le monde et ont décidé d’en changer. Une belle opportunité s’est présentée au travers d’un partenariat avec Nestlé et sa marque Kit Kat pour aboutir à ce naming qui contribuera un peu plus au rayonnement (commercial) d’Android.

Google mise sur ce qu’il appelle la Google Experience, nom de son launcher de base, mais plus globalement, c’est ce qui résume l’orientation prise pour les évolutions de ce nouveau système.

 Matériel

Au niveau le plus basique, les améliorations portent, comme toujours, sur la réactivité, les performances et la consommation/gestion de la mémoire vive au travers du Projet Svelte. Google a ainsi beaucoup retravaillé ses propres applications, pour permettre le déploiement de la version 4.4 sur les terminaux moins puissants dotés de seulement 512Mo de mémoire vive, mais donne aussi accès aux développeurs à de nouvelles API pour que leurs applications consomment moins. Au delà de ces optimisations, Google a aussi améliorer la consommation de ressources en forçant le lancement en série des applications et services qui auparavant se lançaient en même temps en créant un pic de ressources.

Néanmoins, n’espérer pas voir vos anciens mobiles mis à jour officiellement ou même faire l’objet d’un portage. En effet, il faut des pilotes compatibles et malheureusement ils sont rarement fournis par les fabricants de composants. Il faut aussi que le constructeur ait la volonté de proposer cette mise à jour, or nous imaginons mal ces derniers le faire et affaiblir ainsi leurs ventes de nouveaux mobiles.

Point crucial, l’autonomie a fait l’objet d’un énorme travail et, si le matériel le permet, Android réduira la consommation des différents capteurs et de certains composants en fonction de l’utilisation que vous en aurez. Ainsi, les détecteurs pourront ne pas fonctionner en permanence et l’écoute de musique ou le visionnage de vidéo n’impactera plus autant la consommation grâce à un contrôle plus fin du traitement audio au travers du DSP (processeur de signal numérique) intégré au SOC. Pour le moment seul le Nexus 5 est concerné mais il suffit que les constructeurs intègrent ce fameux DSP, ou plutôt la possibilité d’en faire usage pour décoder l’audio.
Toujours en lien avec l’autonomie, l’apparition du Sensor Batching qui permet l’utilisation des capteurs même en veille et sans consommer d’énergie puisque les informations sont livrées par lot, plus de détails dans l’article des exclusivités du Nexus 5.

Android 4.4 apporte toujours plus de compatibilité avec les périphériques Bluetooth en permettant l’usage des profils basse consommation toujours plus évolués, ce qui bénéficie là encore à l’autonomie. Par ailleurs, un important travail de compatibilité avec les ports infrarouges a été effectué et une plateforme dédiée leur est même réservée pour leurs détections et l’optimisation de la fréquence utilisée.

Petit aparté sur la nouvelle machine virtuelle ART, une alternative à la machine Dalvik utilisée actuellement, qui ne servira qu’à des fins d’entrainement au développeurs car, même si elle se montre plus véloce, la compatibilité avec le reste du système n’est pas assurée. Toutefois, Google prépare sérieusement l’avenir et la version 5 (ou 4.5 qui sait) pourrait se montrer encore plus performante.

Aspect visuel

D’un point de vue plus visuel, Google a améliorer la finesse d’affichage en augmentant la densité de pixels affichable. Ainsi, les mobiles qui affiche plus de 450 points par pouces, le Nexus 5 atteint 480ppp, pourront bénéficier d’icônes plus définis (plus de pixels) si les développeurs font l’effort de les fournir. Ce n’est pas tout puisque l’interface se veut plus agréable, lisible et moins intrusive car il sera possible d’utiliser la transparence tant au niveau de l’application qu’au niveau de la barre de navigation ou de la barre d’état. Un « Immersive Mode » fait son apparition et permettra l’utilisation complète de l’écran en masquant le reste, soit la barre d’état et la barre de navigation sur les produits ne disposant pas de boutons sensitifs sous l’écran, et de tout retrouver l’espace de quelques secondes en faisant un geste (de glissement depuis le haut ou le bas, d’un simple toucher en lecture vidéo). Voilà qui devrait grandement satisfaire les détracteurs des Nexus et autres produits intégrant les boutons au sein de l’interface tactile de l’écran, même s’il faudra sans doute un peu de temps avant que toutes les applications permettent cet usage immersif.

Ensuite, il s’agit plus de cosmétique puisque le blanc fait son retour au sein de la barre d’état, en lieu et place du bleu sous Jelly Bean 4.3, les couleurs sont plus « neutres » et pourront s’adapter en fonction des applications en cours et les icônes sont proche du flat design sans pour autant ressembler à ce qu’à fait Apple avec iOS. Pour conclure sur cette partie graphisme, ajoutons que Google offre de nouvelles transitions aux développeurs et promet donc un aspect toujours plus sympa et spectaculaire pour l’utilisateur.

Interface et Menu

Un peu plus de changements ici puisque Google a quand même bien fait évoluer les choses avec une nouvelle application téléphonie entièrement repensée, offrant d’organiser les contacts en fonction de leur fréquence d’appel et de les prioriser mais aussi d’ajouter des informations sur les appelants inconnus à l’aide de Google+, Google Maps et peut-être par le biais des pages jaunes ou un autre annuaire (Caller ID). Par ailleurs, l’application SMS (Message) peut être remplacée par Google Hangouts qui centralisera les SMS/MMS avec support des gif animés mais aussi, bien qu’à part, les messages instantanés et les appels vidéos puisque l’application remplace Talk ainsi que des options de partage que ce soit de lieu ou de photos. L’écran de verrouillage évolue encore un peu plus puisqu’il affiche désormais de nouvelles options avec l’apparition d’une flèche au bas du mobile spécifique à Google Now et d’une icône pour l’activation de l’appareil photo. Les widgets sont désormais désactivés par défaut mais restent de la partie. De plus, il sera possible de «naviguer» au sein des musiques ou vidéos que vous seriez en train d’utiliser depuis l’écran de verrouillage. Le clavier de base intègre désormais des émoticônes que vous pourrez utiliser dans toutes les applications.

Passons au menu, un nouvel élément Home fait son apparition pour faciliter la gestion des launcher alternatifs, Location (Position) facilitera le paramétrage de tout ce qui concerne la localisation, plus intéressant Printing (Impression) qui amène plus de compatibilité avec les imprimantes sans fils et permet un usage intuitif de ces dernières, et enfin Tap & Pay (taper et payer) dont on sait juste que cela a un lien avec le paiement sans contact par NFC mais sans plus de détails, et avec Google Wallet qui n’est pas disponible en France.

Petit bonus logiquement réservé aux développeurs, il est désormais possible simplement de faire des captures vidéos de son écran en accédant à l’option pour développeurs dans le menu. Logiquement, cet « outil » n’est réservé qu’à la production de vidéo de démonstration de l’application développée mais il y a de fortes chances qu’il soit détourné de cet usage.

Applications

Là encore, il ne s’agit pas d’une révolution mais de l’intégration de quelques nouveaux produits et d’une plus grande cohérence avec ses propres services. Un changement majeur s’est quand même opéré puisque Google a finalisé la séparation de ses applications phares du noyau de son système pour permettre des mises à jours plus rapides et sans corrélation avec le système complet. Dès lors, ne vous étonnez pas de retrouver les améliorations décrites ci-dessous sur les versions précédentes d’Android, il s’agit surtout de vous décrire quelles applications sont apparues «grâce» à la version 4.4 et de rappeler que certaines bénéficieront d’avantages que possède seul le Nexus 5 pour le moment.

La plus grosse nouveauté réside dans l’intégration directe de QuickOffice, que Google a acheté cette année, qui vous apportera donc le soutien natif des fichiers Word, Excell et PowerPoint pour tout ce qui concerne Office mais aussi des PDF, fichiers Drive, etc. Cette intégration à un autre effet puisque l’interaction avec les différents services Google sera encore plus poussée et vous pourrez sauvegarder ou ouvrir un document directement sur Google Drive ou tout autre service de cloud.

L’intégration des services Google, voilà le pivot central de cette nouvelle version puisque Photos est en fait en lien direct avec Google+ Photos et permet une sauvegarde automatique sur ce service et d’utiliser sa fonction « auto-awseome » afin d’améliorer les clichés. Mais ce n’est pas tout car Google s’est inspiré de la fonction de HTC Zoe avec le système des Highlights (ou événements marquants) qui permet de créer une vidéo mêlant photos, et/ou vidéos et musiques toujours avec la fonction d’amélioration automatique. Reste que tout ceci sera aussi disponible pour les utilisateurs d’Android 4.3 Jelly Bean grâce à la mise à jour, séparée donc, de Google+. L’application Galerie a elle aussi subit d’importantes retouches avec une meilleure stabilité et fluidité ainsi que l’édition directe des photos et là encore Google optimise ses achats puisque c’est l’application Snapseed qui sert de base.

Pour le reste, évoquons une amélioration de l’application Téléchargements (Downloads) avec la possibilité de trier ces derniers et de les afficher sous forme de liste ou d’icônes; une intégration plus profonde de Google Earth avec un chargement rapide depuis l’application Maps; et enfin un léger remaniement de l’application Horloge (Clocks) pour la rendre plus intuitive et moins énergivore.

Google Search et Google Now

Un chapitre entier consacré à ce qui est sans nul doute le cœur de la Google Experience. Au fil des versions, Google a renforcé l’intégration de Google Search (Recherche) et a même créé Google Now, un concurrent de Siri d’Apple, en le faisant reposer en très grande partie sur Search. Cependant, avec KitKat c’est quasiment un aboutissement car on les retrouve tant au sein de son launcher qu’au sein de l’ensemble du système. Première nouveauté, qui n’en est pas réellement une, l’apparition du mode « Toujours en écoute » (Always On apparu sur le Motorola Moto X) disponible uniquement sur le Nexus 5 pour les autres il faudra d’abord lancer Google Now, permet un contrôle sans contact avec le mobile à l’aide de sa voix et de la phrase « Ok Google ». Une fois prononcée, vous pourrez effectuer une recherche, débuter la navigation mais aussi lancer une application et bénéficier de réponses sur des propositions prédéfinies telles que le temps qu’il fait ou les événements à venir, etc et de tout ce qui fait le charme de Google Now. Maintenant, il faudra voir si, à l’instar de Siri, les pays non anglophones bénéficieront de l’ensemble de ses capacités ou non.

Le launcher de base est aussi en relation profonde avec Search puisque vous aurez toujours accès à ce dernier à quelque endroit que vous soyez sur le mobile : sur le bureau, dans les contacts, au sien du navigateur, etc.

La suite bientôt avec des images et vidéos…

 

A propos de Xavier pour Top For Phone

Arrivé en 2013 au sein de l'équipe de Top For Phone, j'ai eu le plaisir d'écrire des news et ainsi de suivre pour vous l'actualité du Smartphone. Désormais, je suis le modérateur du forum.

14 commentaires

  1. ca maque d’illustrations tout ca ….

  2. Bonjour.

    Merci pour la news que j’attendais avec impatience, c’est vraiment agréable à lire et très complète ! =D

    Bon maintenant il y a quelque qu’il n’est pas mentionné c’est le Call ID de Android KitKat un petit oublie, j’espère que nous aurons droit à un test complet de KitKat via le Nexus 5 petite pensé à toi Marco. =DD

    Maintenant ils faut espéré que les constructeurs se grouille pour nous donné accès à la mise à jour, en ce qui concerne la constructeur Taiwan-ai HTC il la prévu la mise à jour Android KitKat pour la mois de Janvier.

    Hâte de voir les performances sur des terminaux possédant 2 Go où 3 Go avec un surcouche constructeur vue que Android KitKat est bien optimisé, ce qui vaut dire que l’autonomie des Smartphones devraient être augmenté enfin du moins un peut.

    Petit hors sujet, Marco à quand le test du Nexus 5 ainsi que le test de Android 4.4, je suis impatient de voir cette vidéo, alors VITE Marco ! =)

    Je précise aussi que le Galaxy Nexus aura droit à Android KitKat grâce à une ROM déjà en test et bien évidement comme ils le disent ça tourne sans le moindre problème sur ce Galaxy Nexus, le ROM devrait arrivé sous peut !

    Voilà je suis emballé par Android KitKat Google à fait un excellent boulot, concernant l’optimisation de sons System et du design en l’occurrence Android 4.4, je me demande quelle d’optimisation nous aurons droit après Android KitKat, je me projette un peut dans le futur mes bons… :)

    VIVEMENT LE TEST !

    A+

  3. Bonjour.

    Vous avez oubliez de mentionné quelques choses d’important, pour que Android fonctionne avec 512 Mo de RAM, il s’agit du successeur du projet Butter, qui ce nomme le Project Svelte : J’explique comment il fonctionne.

    Android à été tout simplement allégé en retirent les applications non importante en arrière plan mais mieux encore la capacité de mémoire est diminué sans pour cela infecté les performances, cependant Google Chrome ainsi que YouTube ainsi que les autre applications Google ont été allégé, les performances sont toujours en hausse tout en réduisant la quantité de mémoire utilisé.

    Le processus de des Cores System sont protégé par le mémoire à partir du moment où l’application consomme beaucoup de quantité de RAM, la stabilité du System à aussi été amélioré grâce à cette optimisation logiciel mais aussi aux Project Svelte.

    Dernière partie les performance ont été amélioré grâce à un autre logiciel, donc voici les explication :

    Cela est possible grâce aux RenderScript Compute qui permet une accélération du GPU permettant d’avoir des performances en hausse, donc un gain de performance non négligeable.

    Donc ce qui conclut que Android KitKat est parfaitement optimisé que ce soit en terme de mémoire et de performance, en parallèle Samsung est test déjà Android KitKat pour le Galaxy Note 3, hâte de voir ce que ça donne avec ce monstre de puissance et l’optimisation parfaite de KitKat.

    A+

    PS : Marco où Xavier vont surement mieux rédigé que moi, il y à certain passage que je n’ais pas tout à fait compris, enfin bref je comptes sur Xavier où Marco pour éclaircir ce Project Svelte. =DD

    • Salut Manu,
      Alors pour ta remarque sur Caller ID, si j’en parle mais je ne le cite pas.
      Pour ce qui concerne le projet svelte, il s’agit d’un ensemble de mesures destinés aux développeurs donc je l’évoque côté Google mais sans l’illustrer comme tu le fais car je ne trouves pas ça super essentiel à savoir. Comme pour le tunneling DSP que j’évoque rapidement sans trop entrer dans le détail.
      Le dossier n’a pas forcément une vocation aussi technique, j’espère rester assez clair pour que la majorité comprenne de quoi il en retourne et pour les développeurs intéressés, il y a de quoi s’en remplir la panse sur d’autres sites.
      Dans l’immédiat je vais certainement rajouter des images mais je cherche un moyen intelligent de le faire.
      A+

  4. Première fournée !
    Qu’en pensez-vous ? Est-ce trop lourd à charger ? Le format vous convient-il?
    Merci de vos retours.

  5. Tu saurais si ton partenaire Matériel.net va proposer le Nexus 5 ?
    Car je ne peux pas le commander sur play store à cause de leur satané politique de géolocalisation (île de la réunion pour moi)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>